Si nos parfums pouvaient parler

Homme ou femme œuvrant dans l’ombre, solitaire face à l’orgue, le parfumeur est un personnage mystérieux. Discret, passionné, virtuose… C’est vraiment un métier à part. A la croisée des chemins entre maîtrise technique et talent brut, c’est un avant tout un artiste. Nino Amaddeo a réuni autour de lui des talents exceptionnels. A l’impulsion du créateur, ils imaginent une gamme unique et forte, à l’image de Nino. Il était naturel de leur donner la parole, aussi c’est avec leurs mots, leur ressenti et en leur honneur que nous composons aujourd’hui cet article.

Derrière chaque parfum il y a un parfumeur

Comme le dit très justement Marc Zini, nez de Catch Me If You Can, « la création d’un parfum est toujours liée à une émotion ». C’est cette étincelle que tous recherchent, ce frisson qui parcourt l’échine qui met en mouvement l’esprit.

L’olfaction recèle encore bien des mystères. On sait que la mémoire des odeurs est la plus puissante de toutes. C’est à elle que Karine Vinchon fait appel pour Fabulous Rose, rappelant « la fraîcheur des agrumes, la chaleur du santal ainsi que les facettes suaves et élégantes de la rose intemporelle ».

Entre émotion et sensation, les idées fusent, les envies, les souvenirs… Autant d’éléments qui s’ajoutent à la partition du parfumeur. Tel un compositeur, il va transcrire son inspiration sur la portée, usant de chacune des notes de son orgue à parfum pour créer des accords parfaits, capables de nous projeter dans un univers sensuel, à la fois unique et universel.

A la recherche des odeurs de l’enfance

Auteurs, compositeurs et interprètes, c’est souvent dans leur vécu que les parfumeurs vont puiser leur inspiration. Ainsi, Michèle Saramito, a-t’elle recherché ce parfum subtil « qui plane sur la Côte d’Azur au début du printemps » pour développer Irrésistible Néroli. « Associée aux agrumes, il révèle son aspect cocooning » ajoute-t’elle. Elle a également appelé à sa mémoire le souvenir des flambées de son enfance, cette « odeur fumée et rassurante » qui lui a permis de composer cette « ode à la chaleur humaine » qu’est S’Enflammer

Marc Zini ne dit pas autre chose lorsqu’il raconte que pour composer Catch Me If You Can il a voulu « capturer le bonheur simple d’une journée ensoleillée où des notes très fraîches hespéridées s’associent aux bois chaleureux ».

Pour La Vie Rêvée, Leslie Girard s’est quant à elle inspirée des parfums sucrés de « barbe-à-papa et guimauve des fêtes foraines ».

Pour For Zoé, elle s’est bien entendu inspirée de la personnalité lumineuse de Zoé, la compagne et la muse de Nino Amaddeo, d’où les « notes à la fois marines et solaires » qui composent ce merveilleux parfum.

Comme un parfum d’avenir

Les artistes ont cette faculté unique de nourrir l’avenir. Ils l’infusent, l’inventent. Ils ont la capacité de se projeter et d’imaginer ce qui n’existe pas encore pour lui donner vie.  C’est ce que font les nez lorsqu’ils composent un parfum. Les matières premières sont comme les notes avec lesquelles ils composent une symphonie olfactive.  Ce n’est pas pour rien que Patchouli devient « une matière intense et énigmatique » lorsque Leslie Girard s’en empare. « Je prends aujourd’hui beaucoup de liberté créative », dit d’ailleurs celle qui « aime l’associer à des notes sombres et orientales, comme le cacao ou le cuir ».

Cette composition subtile, qui invente des ambiances et alimente l’imaginaire, c’est aussi celle d’Ambre, que Leslie Girard qualifie de « fragrance sombre et chaleureuse par excellence, où l’accord ambré se fond avec les bois chauds de santal, de patchouli et de cèdre ». Plus que d’émotion, il s’agit bien de sensations…

Le parfum, c’est l’envie !

Des nus antiques aux métaphores érotiques du Cantique des Cantiques en passant par les danses qui affolaient les princes d’antan, il n’est d’art que sensuel. Peinture, de sculpture, de danse, de littérature, la musique… Tous subliment le corps, l’amour, le festin des sens. C’est exactement ce que dit Emilie Bouge, qui pour Terriblamant, a souhaité « intégrer la facette charnelle du jasmin, dans un parfum viril et boisé, exaltant la tendre sensualité de cette fleur iconique »… Cette sensualité transcende le travail de Nino Amaddeo avec les nez qui l’accompagnent. C’est le désir de vivre, cette énergie à l’élégance primitive qui nous renvoie à l’essentiel.

Un parfumeur a une parole unique, qu’il ou elle transcrit dans l’accord parfait d’un parfum, comme en musique. Fondamentale, tierce et quinte deviennent tête, coeur et fond au bout des doigts du musicien des odeurs. Et comme un musicien, l’ambition du parfumeur, c’est de créer chez vous ce frisson unique, ce picotement délicieux qui préside à la naissance du désir.